Jean-Luc Mélenchon est-il un révolutionnaire ?

Une véritable révolution ne naît pas des élections ou des institutions

, par KRIVINE Alain

Jean-Luc Mélenchon a une formule qui caractérise bien sa position : « la révolution par les institutions ». Des fois, il est encore plus précis, il dit : « la révolution par les élections ».
Voilà un des points de désaccord entre le NPA et le Front de gauche. Nous pensons qu’il est malheureusement impossible d’humaniser, démocratiser ou socialiser le systéme actuel, il faudra le renverser. Jamais une révolution n’est survenue des élections ou des institutions, et je pense que cela n’arrivera jamais. Le système électoral actuel ou les institutions peuvent permettent de faire quelques réformes, mais certainement pas de changer radicalement la société. Elles sont au service de son maintien et offre les garanties pour ne pas la renverser.
Seules les mobilisations de masse contraignent les institutions à des changements, parfois sur des thèmes qui ne sont même pas dans les promesses électorales. Ce fut le cas en 1936 ou en 1968 par la grève générale, mais les institutions n’ayant pas été pour autant renversées, ce qu’on a obtenu par la porte a été par la suite en grande partie reperdu par la fenêtre. Ce désaccord avec Mélenchon ne nous empêche pas pour autant d’avoir beaucoup d’actions communes, beaucoup de possibilités d’entente - mais en dehors des élections !