« Il n’y a rien de communiste dans ce modèle chinois dirigé par des milliardaires »

, par ROUSSET Pierre

Le président chinois Xi Jinping est en France. Que peuvent la France et l’Europe face à cette puissance montante qu’est la Chine ? On fait le point sur le modèle chinois, ses enjeux politiques internes, la crise sociale qui s’annonce et ses intérêts stratégiques dans le monde. Pierre Rousset, militant politique (NPA) et spécialiste de la Chine, est l’invité de #LaMidinale.

https://www.youtube.com/watch?v=8PZykT0Yb1U

VERBATIM

Sur le fait de recevoir le président chinois
« La France est mal placée pour mettre des interdits sur la question des droits de l’homme quand on voit toutes les dictatures soutenues par la France. »
« Si la France fait de la question des droits de l’Homme un préalable, il faudrait qu’elle se l’applique à elle-même. »
« Les intérêts économiques et géostratégiques de la France l’emportent toujours sur la question des droits de l’Homme. »

Sur le président Xi Jinping
« Le régime Xi Jinping est un nouveau régime, c’est un régime différent des précédents. »
« Avant, il y avait trois modes de gouvernance en Chine qui cohabitaient : l’appareil du parti, le gouvernement de l’administration et l’armée. Tout a été rassemblé par Xi Jinping autour d’une direction unique du parti. Et il est devenu président à vie. »
« On pourrait appeler le Parti communiste chinois, le Parti capitaliste chinois. »
« Ce qui est propre à la Chine, c’est l’attribution des points : en fonction de vos crédits sociaux tels qu’ils sont collectés avec la vidéosurveillance, vous aurez le droit de voyager ou pas, etc. »
« Les mesures qui s’appliquaient avant à l’encontre de militants politiques dissidents, sont appliquées sur l’ensemble de la population. »

Sur la Chine dans le monde
« Toute la situation politique mondiale est structurée par l’émergence et le développement de la nouvelle puissance chinoise face à la puissance des Etats-Unis. »
« L’obsession américaine, c’est de ne plus laisser la Chine faire ce qu’elle veut sans réagir, l’obsession chinoise c’est de ne pas se laisser coincer dans son espace immédiat. »
« Si vous cassez trop le développement économique chinois — comme tentent de le faire les Etats-Unis — vous ouvrez la crise de récession mondiale. »

Sur la Chine et l’Europe
« La politique de Xi Jinping est de passer des accords avec le plus grand nombre de pays possibles qui n’impliquent pas qu’ils quittent leur alliance avec les Etats-Unis. »
« Les Etats-Unis veulent un bloc d’alliances contre la Chine comme un bloc politique fermé. »
« Xi Jinping propose des alliances à géométrie variable sans demander comme préalable de sortir du camp occidental. »
« La priorité politique de la Chine, ça n’est pas l’Union européenne mais les Etats nationaux. »
« Ça n’est pas à travers l’Union européenne que la Chine veut imposer son influence en Europe. »
« Le grand problème, c’est que l’Europe n’existe pas comme puissance mondiale. »

Sur la Chine et la France
« 50% des importations chinoises sont le fait de transnationales. »
« Le succès du développement chinois est dû au fait qu’il est piloté par un Etat. Le capitalisme d’Etat est un modèle asiatique traditionnel. »
« Xi Jinping va plus ou moins ouvrir l’accès aux services en Chine mais il a deux cartes maitresses : le marché chinois est trop important et donc il y aura toujours des compromis et deuxièmement, un des problèmes posés, c’est que les Etats-Unis ne veulent pas que la Chine réussisse sa montée en force dans les hautes technologies. »

Sur les inégalités en Chine
« On est rentré dans une phase très indécise : il y a des blocs politiques qui se reconstituent. »
« La stratégie de Xi Jinping est intelligente : contrer des blocs d’alliances fermées que voudraient les Etats-Unis par des alliances souples sans condition que propose la Chine aux Etats. »
« Tant que les Chinois pensent que leurs enfants vivront mieux, le système marche. »
« Le problème, c’est qu’aujourd’hui, l’économie chinoise est en crise et le chômage commence à augmenter à nouveau. »
« Si l’idée vient que les enfants ne vont pas vivre mieux, c’est une crise sociale et politique qui peut s’ouvrir en Chine. »
« L’économie chinoise est en crise et l’équilibre sociale et politique est en cause. »
« Il n’y a rien de communiste dans le modèle chinois qui est dirigé par des milliardaires. »
« La crédibilité du régime est en cause : beaucoup des grandes familles possédantes chinoises envoient une partie de leurs enfants à l’étranger ce qui montre qu’ils n’ont pas forcément confiance dans l’avenir du régime en place. »
« Xi Jinping a voulu tout contrôler et il y a beaucoup de rancunes contre lui. »
« On peut avoir la combinaison d’une crise politique et sociale en Chine liée à la crise économique. »