Cahier du CESA n° 7 – Le travail femmes de la Ligue communiste

, par DABOUIS Frédéric

Féminisme et socialisme, dans leurs versions modernes, sont apparus parallèlement, à la fin du XIXe siècle. Il n’est donc pas étonnant que le marxisme ait intégré sinon la totalité, du moins une partie de la problématique féministe. Cependant, avec le creux entre les deux premières vagues féministes et la longue nuit stalinienne, ce lien initial finit par se rompre, notamment dans le mouvement ouvrier français dominé par le PCF. Il fallut alors presque tout reconstruire, tant en terme d’élaboration qu’au niveau de l’action. C’est ce qu’entreprit de faire la Ligue communiste au lendemain de mai 68, dans la foulée de la seconde vague féministe. L’étude qui suit porte sur un dépouillement systématique de Rouge et des bulletins intérieurs de la Ligue au moment où le Mouvement de Libération des Femmes apparaît et se structure en France. Elle compare aussi les propositions de la Ligue en direction des femmes avec celles des autres courants du mouvement ouvrier.