Cassons la décision de Pénicaud : réintégration de Gaël !

, par Paris Luttes Info

Gaël Quirante secrétaire départemental de Sud Poste 92 — syndicat majoritaire dans le département — et militant combatif ayant déjà été en butte à de nombreuses sanctions exercées à son encontre par la direction de La Poste (dix tentatives de licenciement et près d’un an de mises à pied cumulées), Gaël Quirante a été licencié le 25 mars 2018, sur autorisation de la ministre du Travail décidée le 20 mars 2018.
En riposte à son licenciement, 150 facteurs et factrices des Hauts-de-Seine ont entamé une grève le 26 mars 2018, très suivie et qui a duré 15 mois.

La décision de Pénicaud de licencier Gaël a été attaquée au Tribunal administratif. Le rapport de l’inspection du travail, et celui des services du Ministère de Travail dans le cadre de l’enquête préalable à la décision de Penicaud concluent à une discrimination syndicale à l’encontre de Gaël. Voilà pourquoi il a une petite chance de gagner la réintégration, avec une décision qui pourrait tomber avant la fin de l’année.

Il s’agirait d’une victoire qui aurait un écho bien au-delà de La Poste et du 92, même si elle serait provisoire car largement susceptible d’être remise en cause en appel. Elle serait aussi bien sûr importante pour la situation du camarade et de son syndicat. La date a été connue tardivement. Une mobilisation significative, qui influe positivement sur l’issue du verdict, est possible. Elle suppose de commencer à mobiliser dès maintenant, dès ce week-end. Là encore, tous les camarades pouvant effectuer le déplacement ce jour-là seront indispensables !

Toutes et tous au Tribunal de Cergy
Rendez-vous jeudi 15 octobre à 9h
RER CERGY PRÉFECTURE

Lire aussi :
« Le licenciement exemplaire du syndicaliste Gaël Quirante », entretien avec Paris-Luttes.info, 5 mai 2018.

Voir en ligne : Facebook