San Quentin jazz band Pierre Briançon

, par BÉNIES Nicolas

  • Pierre Briançon, San Quentin jazz band, Grasset, Paris, 2008, 367 pages, 19,50 euros.
San Quentin jazz band

Pierre Briançon, journaliste, a enquêté sur une prison-pénitencier que tous les amateurs de jazz connaissent pour le séjour souvent prolongé qu’y effectuent des musiciens. Il part d’une représentation donnée le 29 janvier 1962. La pièce de Samuel Beckett En attendant Godot est ici un succès depuis sa première représentation en 1957 alors qu’elle se cherche son public. Un orchestre de jazz se produit à l’entracte. En font partie des musiciens connus, comme Art Pepper et d’autres qui n’enregistreront jamais. Il porte son attention aussi sur la prison elle-même, sa description, les prisonniers et bien sûr les musiciens de jazz trop nombreux pour que ce soit un hasard. Malgré quelques répétitions qui pourraient être corrigées, il permet d’entrer de plain-pied dans cette Amérique des années 1950-1960 marquées par la chasse aux « sorcières rouges » ou liées au jazz et à la drogue. Une série d’interrogations qui concernent aussi les possibilités de création. Un hymne à la liberté, condition nécessaire de la musique appelée jazz !

Mots-clés