Des centaines de raisons de lutter contre Sarkozy

, par BESANCENOT Olivier

Olivier Besancenot ne voit pas la moindre inflexion sociale. Pour le dirigeant du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), l’intervention radio-télévisée du chef de l’Etat, jeudi soir, a donné « 90 raisons » aux Français de rester mobilisés après la journée de manifestations du 29 janvier, qui a réuni de un à 2,5 millions de personnes. « Hier soir, Nicolas Sarkozy a dit qu’il continuerait, qu’il ne s’arrêterait pas », a-t-il lancé lors du congrès fondateur du NPA, à la Plaine Saint-Denis, près de Paris.

Olivier Besancenot
© RF / N. Charbonnier.

Pour Olivier Besancenot il n’y a aucune avancée, le président a annoncé des solutions très concrètes pour les personnes responsables de la crise, mais rien pour aider ceux qui la subissent. Il souhaite qu’il y ait un mouvement unitaire massif le plus vite possible, le NPA cherche à s’opposer à l’offensive globale du gouvernement.

L’émission radiophonique (au format mp3)

L’interview d’Olivier Besancenot
Télécharger ici (Clic droit « Enregistrer sous »).
Durée : 8’12’’

P.-S.

Propos recueillis par Bernard Thomasson.
Entretien radiophonique paru sur le site France Info (sous le titre « Olivier Besancenot, dirigeant du NPA »), le 6 février 2009.