Élections européennes - Decazeville

« Le seul adversaire du NPA, c’est la droite »

, par KRIVINE Alain

L’ancien député européen (1999-2004) Alain Krivine, mentor d’Olivier Besancenot, tête d’affiche du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), tenait hier soir une conférence de presse place Decazes dans le cadre des élections européennes. « Cette campagne des Européennes est difficile, a déclaré Krivine. Je crois que le désintéressement apparent chez les jeunes, les entreprises et les précaires réside dans plusieurs facteurs. D’abord, cette Europe-là, les gens n’en veulent pas. Secundo, ils ont le sentiment d’avoir été bafoués avec le traité de Lisbonne et tertio l’Europe et son fonctionnement sont incompréhensibles et je pense que c’est délibéré. J’ai été député européen cinq ans et je ne pense pas en avoir fait le tour. Quant au NPA, ces élections sont importantes car ce sont les directives européennes qui font 80 % de nos lois. Or, nous avons un contre-projet européen avec des mesures telles que le SMIC européen, la baisse du temps de travail, les services publics européens, l’interdiction des licenciements... Il est donc vital d’avoir des députés européens NPA pour défendre nos idées au Parlement européen. » À une semaine du vote, le 7 juin prochain, Alain Krivine ne se trompe pas de cible : « Notre seul adversaire, c’est la Droite. Quant au vote PS, c’est un vote futile. Enfin, il est dommage que Bové mène son combat avec les Verts et que le Front de Gauche n’ait voulu une union que pour cette élection. »

P.-S.

Article paru dans La dépêche du midi, édition du 29 mai 2009.