Document

Déclaration finale du congrès et de la conférence du Parti de la liberté et de la solidarité (ÖDP)

, par KÜRKÇÜGIL Masis

Nore premier congrès et notre conférence ont achevé leurs travaux avec maturité, créativité et une large participation, afin de faire progresser encore plus le niveau de la lutte pour la démocratie, la paix, la liberté et le socialisme, de manière à répondre aux nouveaux besoins de la phase actuelle. Fondé dans le climat engendré par la nouvelle vague de droite à l’échelle mondiale, par ceux qui n’ont pas perdu l’espoir de créer un monde sans classes, ni guerre, ni exploitation, et qui, dans le passé, ont mené cette lutte dans des courants divers de gauche ou socialistes, ainsi que par les jeunes générations qui partagent le même espoir, le Parti de la liberté et de la solidarité (ÖDP) a dépassé, grâce à ce congrès et à cette conférence, les tourments naturels de la phase initiale de fondation et fait un grand pas en avant pour affirmer une identité commune en tant qu’ÖDP.

Notre Congrès et notre Conférence ajoutent aux acquis de la lutte menée depuis deux ans (depuis la fondation du parti) les acquis de la démocratie interne, qui se sont manifestés durant le Congrès et la Conférence. Pendant quatre jours, nous avons discuté ensemble, de façon élargie et en profondeur, de toutes les conditions concrètes de la lutte active pour résoudre les problèmes qui se posent au pays, à la société et au monde entier, et nous avons adopté une série de résolutions qui vont permettre au parti d’aller à la rencontre des larges masses.

Les résolutions adoptées par notre Congrès et notre Conférence, en particulier dans les domaines de l’organisation de l’autodéfense du travail contre les attaques de privatisations, pour la paix, pour les droits et libertés démocratiques, pour les droits de l’homme, pour mener la lutte dans le cadre d’une laïcité libertaire face à l’islam politique, ainsi que pour organiser la lutte de l’opposition sociale et des travailleurs, sont des acquis importants pour la période à venir.

Notre congrès et notre Conférence ont établi un équilibre réaliste entre les questions théoriques générales de la lutte révolutionnaire et les besoins concrets de la lutte en Turquie. Chaque projet de résolution, qui a été débattu, a été mis en perspective avec les besoins concrets de la lutte et a été élaboré de manière à éclairer les orientations fondamentales du parti.

L’enthousiasme, le contenu et le niveau de notre Congrès et de notre Conférence montrent que l’espoir d’indépendance, de liberté et de socialisme a désormais des racines dans ce pays et que les représentants les plus déterminés, les plus imaginatifs et les plus dévoués de cet espoir sont réunis au sein de l’ÖDP. Nous autres, qui sommes venus à notre parti dans sa phase initiale de formation en tant que représentants de la ténacité, de l’espoir et de la détermination, nous possédons désormais une ligne politique, idéologique et organisationnelle que nous avons élaborée et précisée ensemble.

En tant que délégués de l’ÖDP, qui avons voté pour cette déclaration finale, nous proclamons :

  • notre détermination à nous opposer aux privatisations ;
  • notre volonté de lutter pour la paix ;
  • notre conscience de lutter contre l’islam politique avec la perspective d’une laïcité libertaire ;
  • notre perspective de lutte pour la liberté, la démocratie et le socialisme ;
  • notre détermination à lutter contre l’impérialisme ;
  • notre conviction que le droit à la parole, au pouvoir et à la décision appartiennent aux travailleurs ;
  • notre détermination à lutter pour l’émancipation du travail de la femme ;
  • notre objectif de mettre fin à la suprématie du capital, de la religion et du militarisme ;
  • notre nouveau mode de fonctionnement qui lie la lutte politique à la lutte sociale ;
  • notre orientation qui vise à réorganiser l’économie et tout le domaine public en fonction des besoins des travailleurs ;
  • notre objectif de permettre à tous de vivre en bonne santé et de donner un enseignement démocratique gratuit à tous ;
  • notre conviction que la sécurité sociale est un droit naturel du citoyen ;
  • notre détermination à épauler la lutte pour les droits égaux des travailleurs immigrés vivant à l’étranger ;
  • notre détermination à nous mobiliser pour reproduire notre patrimoine théorique historique.

Notre premier congrès ordinaire et notre conférence, qui ont été l’expression de la ténacité de notre parti à avancer dans la voie de l’amour, de la révolution et du socialisme, vont guider nos membres déterminés à servir la cause de l’émancipation et de l’autogestion du travail.

Mots-clés